Guide de survie des parents d’ados

La vie en confinement n’est pas chose facile. En compagnie d’adolescents, elle peut devenir explosive. Plusieurs parents nous ont confié « être à bout de souffle » quant à la gestion du quotidien avec leurs adolescents. Bien qu’il n’y ait pas de solution miracle ni de modèle unique, nous avons souhaité partager avec vous quelques conseils que nous tentons nous-mêmes de mettre en pratique avec nos adolescents respectifs.

 

  1. Assurez un encadrement bienveillant et une routine équilibrée 
    Un encadrement bienveillant et une routine souple sont nécessaires pour maintenir le sentiment de sécurité de votre adolescent. Dans ce contexte, nommez clairement vos attentes vis-à-vis des tâches et du temps à allouer aux travaux scolaires, à l’activité physique, aux heures de sommeil ainsi qu’aux habitudes de repas en famille. Attention, si votre liste de tâches et d’exigences est exhaustive, vous risquez d’être déçus. Discutez-en plutôt avec eux et laissez-leur des choix afin de favoriser le consensus.
  2. Optez pour la responsabilisation et le développement de l’autonomie
    Une fois les attentes nommées, laissez à votre adolescent l’espace nécessaire pour organiser son horaire et gérer son temps et ses tâches. Gardez en tête que le cortex préfrontal de votre adolescent est en plein développement. Les tâches de planification lui sont plus difficiles. Attendez-vous à des ratés et maintenez un équilibre sain entre contrôle et laisser-aller!
  3. Ne mettez pas de pression sur la performance
    Il n’est pas nécessaire d’ajouter à l’angoisse de la situation celle de l’incertitude quant à l’avenir scolaire de votre adolescent. En ces circonstances bien exceptionnelles, l’apprentissage, sous toutes ses formes, doit être privilégié. Le mot « réussite » n’est absolument pas d’à-propos actuellement.
  4. Soyez compréhensif face à leur besoin de socialisation et d’appartenance
    La vie sociale et les amitiés occupent une place importante dans le développement et la construction de soi à l’adolescence. Tenez compte que, dans la situation actuelle, la communication avec les amis par l’entremise des réseaux et des plates-formes numériques leur est nécessaire. Elle leur permet de briser l’isolement, de se changer les idées et de rire avec les pairs.
  5. Acceptez que les adolescents demeurent des ADOS
    L’adolescence est la période où le cerveau limbique est le plus instable. Ne nous étonnons pas que nos adolescents aient parfois « les émotions dans le tapis », aient de la difficulté à contrôler leurs humeurs et aient, par-ci par-là, de fortes envies de vous contredire. Malheureusement, leur développement ne peut être mis sur pause pendant la crise. Il y aura nécessairement des hauts et des bas. Tout en acceptant cette réalité, restez vigilants.
  6. Octroyez-vous des espaces délimitées
    En temps et en lieu, assurez-vous que chaque personne de la famille bénéficie d’un espace qui est le sien. Chacun aura besoin à un moment ou l’autre d’intimité et de solitude. Cette distanciation familiale vous permettra de mieux vous retrouver dans des moments et des espaces communs. N’oubliez pas de cogner à la porte avant d’entrer!
  7. Rejoignez-vous pour bouger, jouer et rire
    Planifiez des moments collectifs où les intérêts de chacun seront mis à profit à tour de rôle. Si la créativité est un de vos atouts, faites-en preuve dans vos choix d’activités. Sinon, souvenez-vous que le plaisir se trouve aussi dans des moments tout simples mais partagés comme prendre une marche, regarder un film ou jouer à un jeu. Saisissez toutes les occasions de rire.
  8. Aidez-les à ouvrir leurs horizons
    Malgré tous vos efforts et votre bonne volonté, vos adolescents vont s’ennuyer. Accepter cet état inconfortable n’est pas chose facile; ils auront besoin de votre aide. Faites-leur comprendre que la situation pourrait perdurer et aidez-les à identifier des projets dans lesquels s’investir à moyen terme et ainsi, à égayer leurs journées.
  9. Ne lâchez pas!
    Cette crise aura une fin. Votre rôle de parent, quant à lui, n’en aura pas. Construisez pour maintenant et pour le futur. Soyez un modèle que votre adolescent pourra reproduire lorsqu’il sera, à son tour, parent.

Maintenant que nous avons partagé nos conseils avec vous, en auriez-vous vous aussi à partager avec nous? Nous aimerions bien vous lire.