La créativité : spécifique ou générale?

La créativité est-elle spécifique à un domaine? À une tâche? Est-elle plutôt générale? Une personne créative en musique est-elle aussi créative lors d’une production écrite? Le débat est ouvert dans la littérature scientifique depuis des décennies. Certaines études démontrent que le développement d’aptitudes créatives en poésie n’améliore pas la performance créative lors de l’écriture d’histoires courtes. De ce point de vue, la créativité serait donc liée à un domaine ou même à une activité particulière.

Par ailleurs, en se basant sur la prémisse que la créativité découle de processus cognitifs généraux tels que le stockage d’informations dans la mémoire, le raisonnement, l’association ou la combinaison conceptuelle, il serait plutôt logique de penser que la créativité peut se transférer d’un domaine à un autre. En ce sens, la créativité apparaît comme étant une aptitude générale, interdomaine.

Certains auteurs s’entendent maintenant sur un compromis entre ces deux perspectives. En fait, elles ne sont pas mutuellement exclusives. Ainsi, la créativité comporte des processus cognitifs d’ordre général utilisés dans de nombreuses tâches. Toutefois, ces processus demandent aussi d’être pratiqués dans des contextes spécifiques pour y être optimisés.
L’optimisation du potentiel créatif d’un individu se trouve donc à la croisée de deux axes : le premier est général, rattaché à la personne d’un point de vue cognitif, et le deuxième est spécifique, rattaché au contexte entourant la tâche créative.

Aussi dans la série Créativité
Allez-y, soyez créatifs!
Grand C, petit c, Pro c, mini c
La métacognition, stimulante ou inhibitrice pour la créativité?