Lettre au père Noël d’un enseignant

Cher père Noël,

Prépare-toi bien ; prends le temps de parler à tes lutins coquins avant ton départ afin d’éviter la pagaille dans ton atelier lors du soir de ton absence. Prends bien soin de bien te couvrir avant de partir, car dehors tu vas avoir si froid… et, surtout, oublie mon petit soulier… Eh oui, tu as vraiment bien lu, tu peux passer tout droit cette année en ce qui me concerne. Comme tu pourras le constater, ma liste est très courte… En effet, j’ai compris le sens du fameux livre que tu vas distribuer en grande quantité cette année ; « En as-tu vraiment besoin ? » Comme tu vois, j’en ai saisi l’essentiel… ho, ho, ho !

Non, sérieusement cette année, je ne veux pas de véritable cadeau qui provient du magasin ; je ne souhaite qu’une seule et unique chose, et en plus, c’est gratuit ! Je te demande si tu peux répandre le plus vite possible cette fameuse magie de Noël avant que l’on retourne parmi les nôtres afin de prendre un bain d’amour. Sois généreux avec cette magie… Tu sais, voir un large sourire dans le visage de ceux que l’on côtoie au quotidien, ça n’a vraiment pas de prix. En passant, pendant que j’ai toute ton attention, j’imagine que tu as entendu parler de ces fameuses lunettes « silver » qui nous permettent de voir seulement les qualités de ceux qui nous entourent tous les jours. Et bien, j’en veux 2017 paires !

Une dernière petite chose. Le 23 décembre 2016, je veux de la musique du temps des Fêtes entre 10 h 15 et 10 h 30 ; j’aimerais tellement entendre ceux qui occupent nos murs chanter et rire en partageant juste un peu d’amour… C’est tout un défi pour toi, cher père Noël ; sauras-tu me donner ce que je souhaite ?

Joyeux Noël à tous et, surtout, prenez le temps de dire à vos proches que vous les aimez… un petit peu d’amour, c’est tout !


Claude Gravel, enseignant au secondaire