Ma note? « Pas encore »

La professeure de psychologie de Stanford Carol Dweck est surtout connue en éducation pour avoir diffusé le concept du growth mindset (état d’esprit de développement). Dans sa vidéo TED, l’universitaire avance aussi qu’un.e apprenant.e devrait se valoir la note « pas encore » si ce n’est ni A ni B (“A, B, or not yet”). Pendant le processus d’écriture du fascicule sur l’évaluation dans les cours de demain, le comité a choisi d’écarter l’idée. Toute difficile que ce soit dans nos classes à 36 élèves avec remise de notes à mi-étape, je désire quand même en traiter dans ce billet.

Depuis que nous misons sur le développement de compétences, il importe que la note finale de l’élève soit celle qui correspond au niveau de maîtrise qu’il finit par atteindre. Ainsi devrait être traité différemment le ou la jeune qui a tous les outils pour la réussite, mais qui ne s’engage pas suffisamment dans ses apprentissages, au contraire de l’élève d’abord du tiers faible, devenu.e un B vers la fin de l’année. Pour cet élève-là, avoir pu voir sa note suspendue le temps qu’il fallait pour se réaliser est non seulement pertinent, mais plus juste aussi!

Comme Dweck, je suis idéaliste. Mais un idéaliste conciliant! Si on ne peut pas vraiment implanter cette modalité dans le contexte actuel, l’important me semble qu’on s’en rapproche, « faire notre possible » comme on dit. Comme pour nos autres rêves pédagogiques!