S’inspirer des pratiques pédagogiques de la math dans son cours?

Visionner le croquis-note

Dans Twitter, Laura Wheeler a partagé sa remarquable synthèse dessinée du livre de Smith et Stein, professeures à l’Université de Pittsburgh, Five Practices for Orchestrating Productive Mathematical Discussion (2009, 2018) : planifier, monitorer, choisir, séquencer et faire des liens. C’est valable pour la mathématique, mais aussi dans toutes les autres matières quand les apprenants s’attaquent à des tâches complexes, il me semble. Et vous?

Comme pédagogue, j’aime les typologies et les référentiels théoriques pour enrichir nos cours et nourrir ma pratique réflexive. Parmi les plusieurs bonnes pratiques pédagogiques représentées par Wheeler, l’apport sous « séquencer » (en violet) me semble particulièrement fécond. On y invite à décider qui de nos apprenants partageront à la classe selon qu’on souhaite montrer soit :

-la stratégie la plus commune?

-celle la plus concrète?

-une des conceptions erronées?

-des stratégies en contraste?

-etc.

On s’éloigne de l’école de la bonne réponse et des recettes toutes prêtes! Nos lecteurs plus au fait de nos publications au comité de développement pédagogique reconnaîtront d’autres parallèles possibles aux stratégies d’enseignement du Cours de demain, notamment à « Connaître les élèves et travailler ensemble » (p. 25), ainsi qu’à notre infographie sur l’évaluation intégrée, publiée récemment.

Enfin, des outils TIC de tableau de bord comme GoFormative et Classkick, pour rendre la pensée des apprenants visible et rétroagir, peuvent  soutenir le « monitoring » qu’auteures et dessinatrice proposent, ce que les Ontariens nomment eux la « triangulation (observations, conversations, traces) ». Une formation sur ces outils se donnera cet hiver.

À bientôt pour un autre billet d’innovation pédagogique technologique!